ActualitésEconomieRégions

La pêche, c’est aussi un métier pour les femmes

10 mars 2023 | Port Mathurin, Rodrigues – Nous comptons aujourd’hui plus de 15000
femmes dans le secteur de la pêche dans le Sud-Ouest de l’océan Indien. A l’occasion
de la journée internationale des droits des femmes, qui a eu lieu le 8 mars dernier, la
Fédération des pêcheurs artisans de l’océan Indien (FPAOI), en partenariat avec la
Commission de l’océan Indien (COI), a organisé un atelier régional visant à valoriser la
place des femmes dans le secteur de la pêche artisanale. L’occasion pour ces
professionnelles de mettre en lumière leur quotidien, leurs réussites et leurs ambitions.

Cette rencontre leur a aussi permis de poser les bases d’un réseau régional afin
d’améliorer leur résilience face aux défis communs, de nature professionnelle et
économique mais aussi sociale, environnementale et sécuritaire.

C’est avec l’appui du projet SWIOFISH2 de la COI financé par la Banque mondiale que la FPAOI
a réuni des femmes du secteur de la pêche des 5 États membres à Port-Mathurin (Rodrigues).
Durant cette journée, elles ont pu toutes prendre la parole afin de parler de leurs métiers
respectifs, de leurs expériences, des difficultés rencontrées et de leur vision pour l’avenir.

L’océan représente un vaste champ d’opportunités économiques pour les îles de l’Indianocéanie. Ainsi, la préservation et l’exploitation durable et respectueuse des ressources halieutiques, au profit des populations, est au cœur des actions conjointes de la COI et de la FPAOI.

Ainsi, la FPAOI contribue à l’aménagement des ressources et aux prises de décisions pour un
avenir meilleur du milieu de la pêche artisanale. Les échanges interprofessionnels
constituent des temps d’intelligence collective pour partager des bonnes pratiques, faire
émerger des solutions collectives face aux défis partagés ou encore de nouer des
partenariats et des collaborations permettant de renforcer l’autonomisation des opérateurs
et opératrices de la pêche artisanale. “Nous nous engageons à faire la promotion de la pêche
soutenable et des ressources que nous avons aujourd’hui” a souligné Keith André, président de
la FPAOI.

Malgré le poids que représente le secteur de la pêche dans l’attractivité économique de la zone
océan Indien, les professionnels rencontrent d’autres difficultés majeurs. Pour rappel,
l’Indianocéanie est l’un des 34 points chauds de la biodiversité mondiale. De ce fait, audelà des enjeux économiques, elle doit faire face à plusieurs défis climatiques : pollution,
dérèglement climatique, cyclones… il en ressort une vulnérabilité particulière du secteur de la
pêche et des communautés qui en vivent face aux conséquences du dérèglement climatique.

https://www.commissionoceanindien.org/

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page