ActualitésEconomieTourisme

Nosy-Be: Des conditions draconiennes à la reprise du tourisme au 1er octobre

Nosy-Be ouvrira de nouveau sa frontière aux touristes au mois d'octobre. Tous les acteurs concernés se préparent déjà à respecter et à faire respecter des conditions draconiennes aux futurs visiteurs.

La réouverture du tourisme à Nosy-Be reste maintenue au 1er octobre 2020. Une réunion des entités concernées et les parties prenantes a donc eu lieu il y a quelques jours, d’après ce qu’a rapporté le ministère du tourisme (MTTM). Cette réunion leur a déjà permis de prendre quelques résolutions, dont le suivi sanitaire des passagers qui sera assuré par le ministère de la Santé. On insiste alors sur la présentation d’un test PCR négatif, sur la mise en place de caméras thermiques et de salle d’isolement à l’aéroport.

D’autres protocoles, notamment pour le secteur aérien, sont également en cours d’élaboration. Les compagnies aériennes qui seront autorisées à opérer des vols sur Nosy-Be en seront notifiées.

Par ailleurs, l’Office national du tourisme (ONTM) dispensera des formations pour les opérateurs locaux. Ils signeront ensuite une charte de respect des protocoles pour rassurer les touristes. Les éléments des forces de l’ordre assureront la sécurisation de l’île et de ses sites touristiques.

Les autres sites attendront…

Nosy-Be reste encore la seule à pouvoir rouvrir son tourisme au mois d’octobre. Le MTTM justifie cette décision par le fait que le social et l’économie de cette île en dépendent. Les opérateurs de Nosy-Be auraient enregistré une perte d’activités de 90% selon la direction du tourisme sur place. Ces opérateurs sont actuellement prêts pour relancer leurs activités. L’autre explication est qu’étant une île, il est plus facile de contrôler les déplacements des touristes.

D’ailleurs, comme l’a précisé le MTTM, le déplacement à Nosy-be ne sera autorisé qu’à des touristes étrangers disposant de billets d’avion aller-retour, dans un premier temps. Il leur sera également interdit de se déplacer vers d’autres villes lors de leur séjour.

Les autres villes à fort potentiel touristique attendront donc encore le feu vert de l’État. Quoi qu’il en soit, le MTTM tiendra une autre réunion cette semaine. L’ONTM, la Confédération du tourisme (CTM) y participeront.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page