EconomieEnergieRégions

Électricité: Grogne contre une facturation excessive de la Jirama

Des factures salées sont dénoncées par une partie des abonnés de la Jirama. L'optimisation tarifaire appliquée depuis cette année en est la principale cause.

Des abonnés de la Jirama se plaignent d’avoir reçu des factures d’électricité, dont les montants qui y figurent sont jugés excessifs. Ils ne s’attendaient en effet pas à devoir payer plus du double de ce qu’ils ont l’habitude de consommer, d’après leur témoignage.

Cette fois-ci, il ne s’agirait pas d’un erreur de calcul mais ce serait l’impact de l’optimisation tarifaire entreprise par la compagnie nationale depuis le début de cette année. Les abonnés de la Jirama sont désormais répartis en quatre catégories de tarif BT: social, économique, confort et super confort. Chaque client a été basculé dans un de ces catégories, suivant ses consommations en 2019, d’après la direction commerciale de la société d’État.

Plusieurs abonnés reprochent alors à la Jirama de s’être permise de décider à leur place. Ils estiment que c’est à eux de décider des tarifs avec lesquels leur consommation sera calculé. La compagnie d’électricité explique toutefois que l’optimisation tarifaire est bénéfique pour le client, dans un sens où le mauvais choix de tarif peut gonfler davantage la facture.

La Jirama indique en effet que le prix unitaire du kw diffère selon les catégories. Pour la tranche I du tarif social, qui ne doit pas excéder les 50 kw, le prix unitaire est de 150 ariary. Pour le tarif économique, dont la consommation est limité à 130 kw, le prix unitaire est de 340 ariary. Toujours dans la tranche I, la consommation ne doit pas dépasser 300 kw pour les tarifs confort et super confort et le prix du kw est de 390 ariary. La tranche I est subventionnée par la société d’État.

Le prix unitaire du kw pour la tranche II pour toutes les catégories est le même, puisque au-delà de chaque limite, le kw est vendu à 764 ariary, soit le prix de revient de la Jirama dans la production d’électricité.

Cette société estime alors que l’optimisation tarifaire révisera à la baisse la facture pour 80% de ses abonnés, qui consomment donc en deçà des limites fixées pour chaque catégorie. 20% des abonnés subiront pour leur part des hausses dans leur facture. Ils sont pour la plupart dans les catégories confort et super confort.

La compagnie d’électricité explique cependant que cette opération réduit les inégalités régionales, dont la différence par rapport à Antananarivo était auparavant de 300%. Les tarifs pour les catégories sociale et économique seraient déjà les mêmes dans tout Madagascar.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page