Fiscalité: Retour à la normale des paiements d’impôts

Les activités d'intervention du Fisc ont repris leur cours normal. Le paiement des impôts pour les contribuables reprend donc également normalement, notamment au niveau des échéances.

Les contribuables sont prévenus. Ils sont tenus de souscrire, à travers les plateformes électroniques ou auprès des services des impôts, leurs déclarations d’impôts et de payer les droits correspondant dans le délai légal. Le Fisc (DGI) vient de rappeler l’échéance de déclaration et de paiement de ces impôts et obligations. L’échéance pour l’impôt sur les revenus (IR) est par exemple fixée au plus tard le 15 mai 2021 pour l’exercice clos le 31 décembre 2020, et au plus tard le 15 novembre 2021 pour l’exercice clos le 30 juin 2021.

Pour l’impôt synthétique, il ne devra pas dépasser la fin du mois de mars. La liste complète est disponible sur la page Facebook de la DGI. Aussi, comme l’a bien souligné l’administration fiscale, les contribuables sont les seuls responsables des conséquences du non-respect de leurs obligations déclaratives et de paiement auprès des services fiscaux. Dans ces conditions, ils sont “invités à respecter les procédures légales prévues par le code général des impôts et les textes réglementaires en vigueur. Le non-respect de ce principe expose les contrevenants à l’application des sanctions prévues par la loi”, a averti cette administration. Privée d’une grande partie de ses recettes, la DGI compte se rattraper cette année.

C’est certainement une mauvaise nouvelle notamment pour les opérateurs notamment touristiques qui espèrent le prolongement du paiement de leur obligation fiscale, qu’ils ont bénéficié l’année dernière à cause de la crise qui a pénalisé leurs activités.

En tout cas, ce report de paiement va encore être discuté entre les parties prenantes, d’après ce qu’a déjà avancé le ministre du tourisme, Joël Randriamandranto. Mais, même pour les opérateurs non-touristiques, la situation reste difficile. Avec la crise économique née de la crise sanitaire, leurs activités tournent toujours au ralenti et les perspectives pour cette nouvelle année restent plus que sombres.

Exit mobile version