Régions

Sécheresse dans le Sud : 6,9 milliards d’ariary pour les centres de récupération

Le budget alloué pour la mise en place du Centre de coordination opérationnelle contre le Kere (CCOK) ainsi que le Centre de réhabilitation nutritionnelle et médicale (CNRM) a été adopté.

D’après le communiqué du  ministère de l’Economie et des Finances. Un montant de 6,9 milliards d’ariary sera consacré à l’installation de ces centres dans les districts d’Ambovombe et Amboasary Atsimo. L’utilisation de ce budget se repose sur six grands axes. Il y a, entre autres, le transfert monétaire pour 14 200 ménages vulnérables, le suivi nutritionnel de ces familles pendant trois mois, la distribution de repas chauds pour 20 000 enfants et 1 000 femmes enceintes ainsi que la  distribution d’eau potable pour les foyers les plus affectés par le « kere ».

Par ailleurs, la gestion de ce fonds se fera dans une transparence totale, d’après toujours le ministère des Finances. Chaque dépense doit être signée par trois entités dont le chef district, le premier responsable du Centre de prévention et de gestion des urgences (CPGU) ainsi que le responsable du CCOK.

Chaque dépense nécessite également la validation d’un contrôle financier et les fonds proprement dits seront gérés par le régisseur du ministère de l’Economie. Après la mobilisation de ce budget colossal, les personnes affectées par le « kere » ainsi que les organismes œuvrant dans ce domaine espèrent que la situation puisse s’améliorer car plusieurs localités sont encore oubliées par l’Etat dans cette lutte.

 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page