RégionsCoopérationEnvironnement

Sécurité maritime

Le CRFIM et le CRCO organisent l’opération régionale SUNFISH avec le Royaume-Uni et les Seychelles

Seychelles, le 09 octobre 2022 – Les Centres régionaux de fusion d’information maritime (CRFIM) et de coordination des opérations (CRCO) ont conduit une deuxième opération régionale de surveillance maritime. Cette mission, baptisée SUNFISH, a été réalisée avec le concours du Royaume-Uni et des Seychelles.
Coordonnée par les deux centres régionaux, l’opération SUNFISH s’est tenue les 28 et 29 septembre derniers avec la participation des Seychelles Coast Guard, de la Seychelles Air Force et de la Royal Navy. Cette initiative régionale s’inscrit dans la mise en œuvre de l’accord de coopération signé entre les Centres régionaux et le Royaume-Uni en janvier 2022. Comme pour l’opération MARLIN conduite il y a moins d’une semaine en collaboration avec la Force navale européenne EUNAVFOR Atalanta, l’opération SUNFISH contribue au renforcement de l’Architecture de sécurité maritime de l’océan Indien occidental développée par la Commission
de l’océan Indien à travers le programme régional de sécurité maritime (MASE)financé par l’Union européenne.
L’opération conjointe était axée sur le trafic de drogue et la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN). Elle s’est déroulée dans la zone économique exclusive des Seychelles.
Durant l’opération plus de 30 navires ont été localisés et suivis sur une zone de plus de 108000 km2
grâce aux moyens mutualisés.
Capacité d’intervention prouvée
Activée en moins de 24 heures sur proposition du CRCO, avec l’appui des Seychelles et du Royaume-Uni, cette coopération maritime permet d’apprécier l’évolution positive des structures du mécanisme dans la mise en application d’une réponse rapide et efficace. Cette coopération technique et opérationnelle est riche en expérience pour les pays signataires des accords MASE (Comores, Djibouti, France, Kenya, Madagascar, Maurice et Seychelles). L’opération conjointe a permis non seulement de bénéficier de l’expertise et des retours d’expérience des partenaires externes tels que le Royaume-Uni mais surtout de permettre aux acteurs régionaux de mieux s’approprier les enjeux et mécanismes de sécurité et sûreté en mer.

Afficher plus

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page