CoopérationSanté

Coronavirus: La Banque mondiale recommande la vigilance et préconise le vaccin

La Banque mondiale estime que la vaccination de la population contre le Covid-19 devrait figurer dans les priorités du gouvernement. L’Etat malgache avait déjà déclaré ne pas être intéressé par cette option.

Une position claire. Les vaccins contre le Coronavirus seront prochainement disponibles. Aussi, mis à part l’extension du dépistage et du traçage des cas contacts, développer les capacités de distribution et d’administration de ces vaccins devrait figurer dans les priorités du gouvernement malgache, à court terme. C’est ce qu’a avancé la représentante de la Banque mondiale, Marie-Chantal Uwanyiligira, dans le document sur les perspectives économiques de Madagascar.

La Grande île est ainsi incitée par cette institution de Bretton Woods à recourir au vaccin dans la lutte contre le Coronavirus. Il est d’ailleurs à rappeler que le conseil d’administration de la Banque mondiale avait approuvé au mois d’octobre une enveloppe de 12 milliards de dollars pour aider les pays en développement à financer l’achat et la distribution de vaccins, de tests et de traitements contre le Covid19.

La population malgache aimerait alors bien savoir la position “actuelle” de l’Etat malgache par rapport à cette “proposition”. Vers la fin du mois de novembre, en effet, la porte-parole du gouvernement avait confié à la station RFI que Madagascar ne souhaitait pas participer à la “covax facility” et préférait se mettre à l’écart et capitaliser sur les investissements en matière de santé qu’elle a déjà réalisés.

L’Etat campe-t-il encore sur cette position ? Dans tous les cas, la Grande île est appelée à redoubler de vigilance. Le gouvernement doit rester vigilant et être prêt à répondre à de nouveaux foyers de contamination. “Alors que les grandes économies du monde font face à une intensification de la pandémie au dernier trimestre 2020, Madagascar n’est pas à l’abri d’une recrudescence des cas et doit redoubler ses efforts de préparation. Il convient de consolider les systèmes de santé et de protection sociale pour renforcer la résilience aux chocs, améliorer les moyens de subsistance et garantir une croissance inclusive”, avance Marie-Chantal Uwanyiligira de la Banque mondiale. Le récent bilan parle de 17633 cas enregistré, pour 17147 guérisons et 260 décès dus au Coronavirus pour Madagascar.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page