Coronavirus: Le retour des barrages sanitaires en vue

Le contrôle du port de masque sera renforcé et les contrevenants seront désormais amenés à assainir les bacs à ordures. Au niveau des routes nationales, il a été aussi prévu la remise en place des barrages sanitaires.

Face à la hausse des nouvelles contaminations dues au coronavirus, la préfecture de police d’Antananarivo brandit de nouveau le durcissement des sanctions qui ne se limiteront plus au balayage des rues mais iront même jusqu’au transport des ordures dans les bacs encombrés à ras bord. Une réunion avec les coopératives de transport des zones urbaines, suburbaines, nationales et régionales aura également lieu d’ici peu pour le renforcement du contrôle du respect des mesures sanitaires.

Le retour des barrages sanitaires au niveau des routes nationales est aussi en projet pour briser la chaîne de transmission. Des efforts seront aussi mobilisés pour la  désinfection des transports en commun et des endroits très fréquentés comme les marchés.

« Ces barrages sanitaires concernent surtout les zones où on enregistre un grand nombre de nouvelles contaminations et la forte affluence des passagers. Le contrôle du port du cache-bouche au niveau des transports en commun sera davantage renforcé » , a déclaré  le préfet de police d’Antananarivo, Angelo Christian Ravelonarivo.

De l’autre côté , le ministre de la Santé publique persiste encore à confirmer que la situation est maitrisée. Après la publication de la situation hebdomadaire du coronavirus dimanche dernier, le ministre de la Santé, le Pr Hanitrala Rakotovao a invité les personnes vulnérables comme les diabétiques et les hypertendus à doubler de vigilance. D’après lui, la majorité des malades qui ont développé la forme grave du coronavirus font partie de cette catégorie de personnes.  Il a aussi déclaré qu’une attention particulière devrait être accordée aux personnes vulnérables. « Le port du cache bouche ainsi que le respect des gestes barrières ne devraient pas être pris à la légère. Les promiscuités durant les fêtes ont été à l’origine de cette hausse de nouvelles contaminations » , a-t-il souligné.

Exit mobile version