Santé

Coronavirus: Le spectre d’une seconde vague se précise

Les nouveaux cas positifs au coronavirus repartent à la hausse dans les foyers épidémiques du coronavirus. Une réémergence de cette maladie est observée à Analamanga et Atsinanana.

Hausse fulgurante de la courbe des contaminations. Le coronavirus touche à nouveau presque la moitié des 22 régions, d’après le bulletin hebdomadaire publié sur la chaine nationale.

Du 16 au 22 janvier, 442 tests sur les 2968 effectués sont revenus positifs dans dix régions. Analamanga en a enregistré 252, 12 pour Vakinankaratra, 55 pour Atsinanana, trois pour Analanjirofo, 60 pour la Haute Matsiatra, trois dans le Vatovavy Fitovinany, 31 pour Amoron’i Mania, six pour le Boeny, 11 dans l’Atsimo Andrefana, quatre dans le Menabe, deux dans l’Anosy et deux autres dans la Sava. Un cas importé a été également signalé dans ce bulletin hebdomadaire. Le cumul des cas confirmés se porte ainsi à 18 743.

Les décès dû au coronavirus se multiplient également dangereusement. Cette maladie a tué six personnes dans trois régions. Trois ont été enregistrés à Analamanga, deux dans le Vakinankaratra et un autre dans la Haute Matsiatra. Avec ces décès supplémentaires, Madagascar comptabilise jusqu’ici 279 personnes décédées.

Actuellement, plus d’une centaine de personnes sont encore sous-traitement. Leur nombre s’élève actuellement à 534. 39 d’entre eux ont par contre développé la forme grave de cette maladie. Ces cas sont recensés Analamanga, Atsinanana, Analanjirofo, Haute Matsiatra et Boeny. Concernant les personnes qui ont vaincu cette maladie, 321 malades sont déclarés guéris sur la période indiquée. Le cumul des malades qui ont recouvré la santé se totalise à 17 930 jusqu’ici.

Silence assourdissant

Malgré la hausse des contaminations, aucune déclaration officielle n’a été faite jusqu’ici s’il s’agit bien de la nouvelle variante de la Covid-19 ou non. Tout en sachant qu’il est beaucoup plus dangereux et se transmet bien facilement. Les informations diffusées par le ministère de la Santé publique se limitent à la sensibilisation sur le respect des gestes barrières.

Les symptômes ont également évolué. Outre la perte du gout et de l’odorat, la diarrhée, la courbature, la nausée, une forte fièvre avec des sueurs abondantes peuvent également survenir. A Londres, les épidémiologistes britanniques iront même jusqu’à parler de la “langue covid-19” qui se traduit par une langue blanchâtre et des aphtes étranges visible à l’intérieur de la bouche.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page