Santé

Le Covid-19 touche les EPP, CEG et lycées publics

Des élèves ainsi qu’un enseignant sont testés positifs au coronavirus dans quelques établissements scolaires de la Capitale. Toutes les mesures sont déjà prises pour briser la chaîne de transmission selon les autorités.

La panique est à son comble. Les parents sont inquiets face à la propagation du coronavirus dans les établissements scolaires. Outre les universités, trois cas positifs sont recensés dans une école primaire publique, un collège d’enseignement général et un lycée de la Capitale. Selon le chef de la circonscription scolaire de Tana-ville, Lalaina Ramananantony, une des personnes contaminées n’est autre qu’un enseignant. Il a pourtant tenu à rassurer que toutes les mesures ont été déjà prises pour briser la chaine de transmission, notamment la désinfection des salles de classe.

« Les parents des élèves malades n’ont communiqué l’état de santé de leurs progénitures qu’après une longue absence de ces derniers. Nous procédons régulièrement à la désinfection des salles de classe pour prévenir la propagation de cette maladie », a-t-il indiqué.

L’application des mesures sanitaires au niveau des établissements scolaires fera désormais l’objet d’un contrôle strict. Il y a entre autres l’exigence du cache bouche, la mise en place du dispositif de lavage des mains avec du savon et la désinfection des salles de classe. Quant au respect de la distanciation sociale, il se repose sur l’organisation de chaque établissement, compte tenu du manque d’infrastructures. Lalaina Ramananantony a aussi fait savoir que la prise de température est obligatoire. L’acheminement des équipements y afférents au niveau des établissements se fera par le biais d’une coopération entre le ministère de l’Education nationale et le ministère de la Santé publique.

Concernant la désinfection des salles de classe, le porte-parole de la Plateforme de la direction nationale de l’enseignement privé, Célin Rakotomalala, a fait savoir que les écoles privées ne disposent pas les moyens pour le faire. Il a lancé un appel à l’encontre des responsables concernés pour appuyer cette opération. « La désinfection est obligatoire mais nous manquons pourtant de moyens pour le faire », se désole –t-il.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page