EducationSociété

ENS Ampefiloha: Un étudiant blessé et trois autres placés en garde à vue

Les étudiants normaliens ont de nouveau manifesté pour faire pression sur le  ministère de l’Education nationale. Ils revendiquent le recrutement massif des sortants de l’Ecole normale supérieure.

Les étudiants de l’Ecole normale supérieure (ENS) montent au créneau. Ils sont descendus dans la rue et ont brûlé des pneus pour revendiquer leur recrutement systématique. Vers dix heures, hier, la circulation a été coupée du côté d’Ampefiloha et ses alentours. Les éléments des forces de l’ordre ont effectué une descente sur place pour rétablir l’ordre et pour fluidifier la circulation. Ils n’ont pas été accueillis à bras ouvert par les manifestants qui ont riposté avec  des jets de pierres.

Les éléments des forces de l’ordre ne se laissaient pas faire et ont riposté par des jets de grenades lacrymogènes. Pour cause, le président de l’association estudiantine a été blessé à la tête et trois autres ont fait l’objet d’une arrestation. Ils ont été emmenés au bureau du commissariat du 4ème arrondissement pour une enquête et sont encore placés en garde à vue.

« Un protocole d’accord se référant à notre recrutement systématique a été signé en 2018. Nous sollicitons le ministère de l’Education à mettre en œuvre ce protocole », selon le porte-parole des étudiants normaliens.

De l’autre côté, une source proche de la cellule de recrutement a indiqué que ce protocole d’accord ne devrait pas être pris en compte. « Il a été signé par le directeur des ressources humaines à l’époque. Un projet d’une telle envergure nécessite pourtant le consentement des ministères de l’Education et celui de l’Enseignement supérieur», d’après cette source avant d’ajouter que «le recrutement dépendra du poste budgétaire disponible ainsi que les besoins au niveau des circonscriptions scolaires».  A l’entendre, le recrutement systématique des étudiants normaliens n’est pas encore à l’ordre du jour pour la prochaine vague de recrutement. Ce responsable a aussi indiqué qu’une réunion se tiendra encore entre les deux ministères concernés pour étudier de près ce dossier.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page