EnvironnementSociété

Itasy: Les forêts de Tapia bientôt transformées en aires protégées

La région Itasy veut renforcer la protection de ses forêts de Tapia. Elle envisage de les transformer en aires protégées avec sa superficie de plus de 10 000 hectares.

Les communautés villageoises de Miarinarivo et d’Arivonimamo travaillent actuellement sur les démarches à suivre pour donner le statut d’aires protégées à leurs forêts de Tapia. Un moyen pour veiller à la protection et à la gestion durable de cette ressource, d’après les explications des responsables sur place.

“Nous entendons conserver cette biodiversité car celle-ci constitue un atout pour l’aménagement forestier durable. Cette ressource forestière participe également au développement socioéconomique de la région Itasy et constitue une source de revenu pour les populations locales”, souligne un responsable de la Direction de l’environnement dans cette région pour justifier ce projet.

Selon les données du ministère de l’environnement (MEDD), la forêt de Tapia de Miarinarivo et d’Arivonimamo recouvre une superficie totale de 10 693,87 ha. On recense actuellement 30 communautés villageoises (VOI) qui gèrent la forêt de Tapia de Miarinarivo et 24 VOI pour celle d’Arivonimamo. L’ONG Planète Urgence soutient également ces VOI dans la protection et la restauration des forêts de Tapia.

La création d’une aire protégée devra passer par plusieurs étapes. Il y a, entre autres, l’évaluation de l’état du site, en fonction de la représentativité de sa diversité écologique. S’ensuivra une analyse socioéconomique jusqu’à l’approbation de ce statut.

Les tapias menacées par l’avancée des pins

Un tel souci de conservation vient du fait que les zones forestières de Tapia dans ces localités continuent de subir des pressions anthropiques, comme les feux de brousse et la coupe illicite de bois pour la production de bois de chauffe. Les Tapias sont également menacés par d’autres espèces de bois.

“Face aux méfaits des pins sur la forêt de Tapia, l’arrêté régional n° 46REG/ITS/11 publié le 14 septembre 2011 stipule que toute plantation de Pins, d’Eucalyptus et d’autres espèces pouvant nuire à la forêt de Tapia doit être éradiquée. Le CEDD d’Arivonimamo a jusqu’ici réussi à éradiquer 80% de ces pins”, rapporte le MEDD.

En tout cas, tous les acteurs concernés par la protection des forêts de Tapia se mobilisent. Leur travail de patrouille et de sensibilisation se poursuivent malgré la situastion sanitaire.

 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page