Le baccalauréat placé sous haute surveillance

Toutes les mesures ont été prises pour éviter les fuites de sujets pour ce baccalauréat session 2020. L’effectif des éléments des forces de l’ordre déployés dans les centres de conclaves et les centres d’examen a été multiplié.

Tout est fin prêt pour le bon déroulement du baccalauréat. C’est le message que le ministère de l’Enseignement supérieur ainsi que la gendarmerie nationale ont adressé aux candidats, durant un point de presse à Fiadanana. Pour cette année, toutes les mesures ont été prises pour prévenir les fuites de sujets, rassure le directeur général de l’enseignement supérieur, le Pr Jean François Rajaonarison. D’après toujours ce responsable, le nombre des éléments des forces de l’ordre mobilisés a été multiplié par deux. C’est le cas dans les centres de conclaves où les entrées et sorties sont contrôlées minutieusement. A l’heure actuelle, tous les sujets d’examen ont été déjà acheminés dans les vingt-deux régions.

« Nous travaillons de concert avec la gendarmerie nationale pour assurer la sécurisation des sujets mais aussi le déroulement de l’examen en général. Nous appelons ainsi les  parents et les candidats à se concentrer sur les épreuves », a-t-il indiqué.

De l’autre côté, la gendarmerie nationale a déjà mis en garde les fauteurs de troubles. Le directeur de la sécurité et des renseignements, le colonel Ravoavy Zafisambatra informe qu’aucune tolérance ne sera accordée aux personnes mal intentionnées qui essayeraient de semer des troubles par rapport à une éventuelle fuite des sujets d’examen. Il a annoncé dans la foulée que les attroupements aux alentours des centres d’examen sont interdits. D’ailleurs, ces endroits seront placés sous haute surveillance aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur.

« Nous ne tolèrerons pas toute tentative d’organiser des troubles, idem pour la déstabilisation. Nous sommes déjà prêts à prendre les dispositifs nécessaires concernant  la  diffusion des fausses informations car seul le ministère est autorisé à faire la communication sur les fuites des sujets si jamais il y en aura », a-t-il souligné.

A titre de rappel, le baccalauréat pour l’enseignement général se déroulera du 19 au 23 octobre. Idem pour la première partie du baccalauréat technologique et le baccalauréat technique. La deuxième partie se déroulera par contre du 26 au 29 octobre. Le respect des  gestes barrières ainsi que le port du masque sont toujours de rigueur. Tous les centres d’examen seront également désinfectés et des dispositifs de lavage des mains avec du savon seront placés à ces endroits.

Exit mobile version