Société

L’installation des marchands du Coum aux 67ha Nord contestée

La grogne monte chez les habitants du 67ha Nord. Ils contestent l’installation des marchands du Coum dans les rues de ce quartier.

Ils ont érigé des banderoles pour se faire entendre. Ils sollicitent la Commune urbaine d’Antananarivo (CUA) à trouver au plus vite une solution à ce problème. D’après eux, l’existence de ces marchands ne fera qu’amplifier davantage l’insécurité qui gangrène déjà dans leur quartier. Ils ont aussi indiqué que leur fokontany ne dispose pas d’infrastructures sanitaires pour accueillir ces 800 marchands alors que ces derniers sont encore contraints d’y rester pendant huit mois qui est la période nécessaire pour la réhabilitation de ce marché.

« La Commune devrait trouver des infrastructures pour abriter provisoirement ces marchands. De nombreux marchands squattent déjà nos trottoirs et il ne faut pas écarter la probabilité indiquant que ces derniers venus risqueraient d’y rester définitivement », selon un habitant du quartier de 67ha Nord.

De l’autre côté, les marchands ne savent plus sur quel pied danser. La CUA a promis de construire un nouveau bâtiment de R+1 pour les accueillir d’ici huit mois. En attendant, ils sont obligés d’occuper les trottoirs contre leur gré mais eux aussi se sentent mal à l’aise face à cette revendication des riverains. Ils se plaignent aussi que la surface d’occupation de certains a été réduite faute de place. Ils revendiquent eux aussi des infrastructures provisoires jusqu’à ce que les travaux s’achèvent.

 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page