Société

Transport urbain: Les chauffeurs et les receveurs bénéficient d’une protection sociale

Pour la première fois de leur vie, des chauffeurs et les receveurs vont être affiliés à la Cnaps. Un projet qui s’inscrit dans le changement opéré dans le transport public dans la capitale.

La Commune urbaine d’Antananarivo (CUA), la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnaps), la société Tag IP et l’Union des coopératives de transport urbain (UCTU) ont signé un accord de partenariat d’envergure. Il comprend l’installation de Global positionning system (GPS) ou géolocalisation sur les “taxis be” qui desservent la capitale et les communes suburbaines. Il prévoit également l’affiliation des chauffeurs et des receveurs de taxi be à la Cnaps. Ils seront près de 8000 qui bénéficieront de protection sociale et vont pouvoir toucher les droits y afférents, notamment les pensions de retraite et une sécurisation des emplois.

«C’est une avancée importante en matière de transport urbain, notamment en matière sociale et technologique. Elle permet surtout d’améliorer la qualité de service et surtout la sécurité des usagers », se félicite-t-on du côté de la CUA à l’issue de la signature de l’accord. Sa mise en place va permettre d’ effectuer un contrôle strict sur le respect des cahiers de charge par les Taxi be. Le non-respects du trajet, notamment les fameux “tapa-dàlana” vont pouvoir être suivi et vérifié à postériori. Depuis toujours, des voyageurs sur certaines lignes comme celle reliant le centre-ville avec Ivato se plaignent régulièrement des agissements des taxi be qui font demi-tour à mi-chemin et abandonnent leurs passagers sur place. Les arrêts ou stationnement irréguliers ou prolongés vont également pouvoir être contrôlé de près afin d’éviter que les véhicules ne provoquent des embouteillages et gênent le trafic.

«Ce système permettra surtout d’identifier avec précision les auteurs des infractions et de prendre ainsi les sanctions qui s’imposent. Mais ce sera déjà une énorme avancée dans le secteur des transports publics et contribuera à la modernisation, la professionnalisation et la sécurisation aussi bien des emplois que des circulations », soulignent les signataires des accords.

Pour en revenir à la mise en place de protection sociale pour les chauffeurs et les receveurs, il s’agit d’une avancée majeure pour le métier de transporteur. Depuis toujours, les professionnels de ce secteur sont livrés à eux-mêmes et sont obligés de travailleur jusqu’à un âge avancé pour pouvoir subvenir à leurs besoins.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page