EducationSociété

Un taux de réussite relativement élevé pour le CEPE

Plus de la moitié des candidats inscrits au CEPE ont réussi à cet examen dans le Grand Tana. Le taux de réussite est compris de 69% à 78%.

Ce qu’on prévoyait déjà se confirme. Avec des sujets jugés « prenables » voire « facile », les résultats du CEPE sont assez bons pour la Circonscription scolaire (Cisco) Tana-ville et ses périphériques. Pour Tana-ville, une hausse du taux de réussite a été même observée par rapport à l’année dernière selon l’adjoint pédagogique au niveau de cette circonscription, Zoelifara Ranoroaliravaka. Elle a affiché un taux de réussite de 69,40% cette année contre 67,55 % pour la précédente session.

Pour Atsimondrano, une légère baisse de 4% a été enregistrée par rapport à l’année dernière mais elle a tout de même pu afficher un résultat de 74,27% contre 78,68% pour l’année 2019. Le constat est de même pour Avaradrano, où plus de la moitié des candidats ont réussi à cet examen avec un taux de 78,46% contre 79% en 2019. A Ambohidratrimo, 71,5% des candidats sont admis au CEPE contre 76% pour la précédente session.

Pour certains, ces résultats sont trop beaux pour être vrais si d’autres se demandaient si l’examen n’aurait-il-pas été tout simplement bradé. Des informations circulent que des consignes auraient même été données par le ministère de l’Education pour l’assouplissement des épreuves du CEPE dont les détails restent confidentiels.

Par contre, l’adjoint pédagogique au niveau de la Cisco Tana-ville, Zoelifara Ranoroaliravaka a souligné que cet assouplissement relève du contenu des sujets d’examen et non de la note de délibération qui est régie par un texte. « Les types de sujets proposés sont similaires à ceux des précédentes sessions mais c’est au niveau du contenu qui a été un peu modifié. Les notes des candidats n’ont été aucunement modifiées », a-t-elle souligné. Le chef de la Cisco d’Ambohidratrimo, Rivo Randriantsoa a lui aussi partagé cet avis. « Les parents qui sont confinés chez eux ont beaucoup aidé leurs progénitures dans les révisions. Ce bon résultat n’est pas le fruit du miracle et aucune modification n’a été également faite pour les notes des candidats », a-t-il souligné.

Entre cris de joie et larmes de déception

Les circonscriptions scolaires dans les périphériques ont déjà affiché leurs résultats dimanche. Malgré l’évolution de la nouvelle technologie, les élèves accompagnés ont préféré vérifier leurs noms dans les affiches placardées auprès des centres d’examen. C’est une ambiance de joie et de tristesse qui se lisait sur leur visage. Presque tous ceux qui se sont déplacés pour consulter la liste ont été accompagnés de leurs parents. « Je suis très heureuse de décrocher mon premier diplôme. Mes parents m’ont toujours soutenu jusqu’à la publication des résultats » , se félicite Miora Nasandratra, candidate au CEG d’Antanimena.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page