Société

Une partie de Tana privée d’eau: Des quartiers “résidentiels” particulièrement touchés

Plusieurs ménages de la Capitale se trouvent sans eau courante depuis quelques jours. Des travaux entrepris à Nanisana perturbent leur approvisionnement.

Journées noires pour des abonnés de la Jirama.  29 quartiers sont privés d’eau, selon la liste dressée par la société. Les travaux censés améliorer leur approvisionnement en eau ont tout simplement “foiré”. Dans un communiqué que la société d’État a publié, celle-ci indique qu’ “après avoir complètement achevé la mutation de la conduite au rond-point Rocade-est Nanisana et rétablit progressivement l’alimentation en eau au sein des ménages, de nouvelles fuites ont apparu”.

Plusieurs quartiers comme Ankerana, Ambatobe, Analamahitsy, Ivandry ou encore Alarobia se trouvaient alors privés d’eau depuis le début des travaux de mutation des ouvrages de la Jirama à Nanisana (ndlr : pour la création d’un rond point sur place, dans le cadre du projet routier Rocade-est). Des quartiers résidentiels pour la plupart.

Les réactions de la population ne se faisaient alors pas attendre et la grogne est montée d’un cran. Nombreux sont ceux qui exprimaient leur ras-le-bol sur les réseaux sociaux. La Jirama s’est d’ailleurs abstenue de livrer des délais précis pour le rétablissement de la situation, en se contentant d’indiquer que les travaux à Nanisana se poursuivent. Leur cas n’est malheureusement pas isolé, le problème d’approvisionnement en eau d’autres quartiers comme Itaosy demeure par exemple irrésolu.

Opération de séduction ratée

Cette situation vient une fois de plus remettre en question la capacité de la Jirama à assurer l’approvisionnement regulier en eau de ses zones d’opération. La qualité des équipements utilisés ou encore le savoir-faire de ses ouvriers sont particulièrement remis en cause.

Pourtant, depuis quelques mois, la compagnie nationale s’est lancée dans une opération de séduction, en initiant plusieurs projets. On peut citer comme exemple l’arrivée des systèmes de traitement d’eau compact 10, en provenance d’Israël ou encore l’avancement du projet Tana water III. La Jirama avait également mis en œuvre le projet “une semaine- un quartier”, pour l’amélioration de l’alimentation en électricité des quartiers en souffrance.

 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page