Site icon Malagasy News

Trafics illicites: Six labradors pour la brigade cynophile de la douane

Tout est en place. Le centre qui accueillera la première brigade cynophile de l’administration douanière (DGD) à Nanisana, est prêt à l’emploi. L’organisation internationale des migrations (OIM), qui appuie la douane avec le gouvernement japonais, a pu constater l’achèvement des travaux d’aménagement des structures d’accueil des chiens de détection, la semaine dernière.

C’est l’OIM qui s’est en effet chargée de lancer les appels d’offres pour l’acquisition de ces chiens renifleurs. Cependant, c’est à l’administration douanière de valider les offres reçues, d’après ce qu’a expliqué son Directeur général, Lainkana Zafivanona Ernest.

La DGD prévoit l’achat et l’importation de six labradors, qui seront supportés financièrement par le gouvernement japonais. Ces chiens sont prévus arriver au pays avant la fin du mois de septembre.

Plan stratégique

En attendant, l’administration douanière a déjà mobilisé ses propres moyens pour l’acquisition des véhicules qui seront utilisés par cette brigade mais également pour la formation des maîtres-chiens. Le tout pour renforcer la lutte contre la criminalité transnationale organisée et le trafic de drogues et de ressources naturelles.

Ce projet entre dans le plan stratégique de la douane, qui sera mis en œuvre pendant quatre ans. Un plan qui va permettre à cette administration de renforcer la sécurisation des recettes, promouvoir la croissance économique en facilitant le commerce légitime, protéger les citoyens et l’environnement à travers la lutte contre les trafics illicites, ou encore de sécuriser la chaîne logistique internationale. Sa mise en œuvre nécessitera cependant pas moins de 30 millions de dollars.

Quitter la version mobile