Appui aux entreprises: Soutien de l’Union Européenne à la formation professionnelle

Un manque de compétence et de qualification des ressources humaines est enregistré au sein des entreprises. L'Union Européenne renforce alors son appui pour le FMFP pour pallier cette lacune.

Près de huit milliards d’ariary ont été injectés dans le Fonds malgache de formation professionnelle (FMFP). Il s’agit d’une contribution financière de l’Union Européenne (UE), dont la signature de convention a eu lieu le 15 octobre.

On mise, une fois encore sur la formation. Les signataires de cette convention ont en effet soulevé que malgré l’expansion du secteur privé et le nombre croissant de jeunes inactifs ou en situation d’emploi précaire, les entreprises peinent à trouver des ressources humaines qualifiées dont elles ont besoin pour leur développement.

Déjà, ce ne sont pas toutes les entreprises qui peuvent se permettre de prendre à leur charge des formations internes pour pallier ce défaut de compétence et de qualification, mais la formation “sur le tas” représente encore également le mode dominant d’acquisition des techniques de base pour l’exercice d’un métier. Ce qui a alors permis de dispenser des formations à 12 159 personnes, indique ce Fonds.

Le FMFP s’est attaqué à ce problème depuis l’année dernière, en collectant une cotisation que les entreprises se sont convenues entre elles pour l’alimenter. Deux millions d’euros auraient alors été collectés, dont un taux de collecte auprès 45% des entreprises assujetties, en 2019.

L’UE lui a toujours apporté son soutien, en vue de financer le développement des compétences aux sein des entreprises. L’UE a surtout concentré son appui dans des secteurs porteurs comme le textile, le TIC ou encore le tourisme.

Exit mobile version