Economieinternational

Banque Mondiale: Relance économique pavée d’obstacles pour Madagascar

L'incertitude règne quant aux perspectives économiques du pays. Ce qui demande pourtant du réalisme dans les prises de décisions.

L’Etat table sur un taux de croissance de 4,5% pour cette année, comme l’a ardemment défendu le ministre des Finances, Richard Randriamandranto. La Banque mondiale, dans sa note sur les perspectives économiques, avance de son côté une croissance d’environ 2%.

Cette institution financière explique que la relance économique attendue pour 2021-2022 sera en effet progressive et pavée d’obstacles. “La reprise de la demande mondiale devrait marquer le retour des exportations et des investissements. La récession de 2021 fera cependant planer une ombre durable sur les entreprises et les ménages”, soutient cette institution de Bretton Woods.

Celle-ci indique alors qu’en l’espace de deux ans, la crise aura réduit d’environ 15% la prévision d’avant la pandémie. Le scénario de référence fait en effet état d’une croissance de 5,8% en 2022 et de 5,4% en 2023.

Dans tous les cas, cette croissance de 2% pour l’année 2021 avancée par la Banque mondiale ne suffira pas à augmenter le revenu moyen par habitant. Le retour progressif de la croissance économique ne pourra faire reculer la pauvreté qu’à partir de 2022, estime-t-elle. Ce recul de la pauvreté dépendra cependant en grande partie de la capacité du pays à accroître sa productivité dans le secteur agricole, à créer des emplois formels et à renforcer la résilience aux chocs économiques et climatiques.

Afficher plus

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page