BusinessEconomieRégions

Girofle: La campagne 2020-2021 se prépare

La campagne de girofle ne tardera plus à démarrer. Les opérateurs sont déjà mobilisés pour déposer les demandes d’agrément.

C’est reparti. Les exportateurs désirant participer à la campagne 2020-2021 pour la filière girofle ont intérêt à se dépêcher. La réception des dossiers de demande d’agrément pour cette campagne avait déjà débuté depuis lundi dernier et sera clôturée au 1er novembre, d’après ce qu’a indiqué le ministère du commerce (MICA). Le dépôt des dossiers se fait par voie électronique à l’adresse [email protected] Des agents habilités, entre autres des agents du poste de contrôle ou du conditionnement, effectueront ensuite des visites dans les lieux de stockage et/ou de préparation des exportateurs désireux d’obtenir l’agrément.

Halte aux spéculateurs

Les opérateurs contactés se disent prêts à s’attaquer à cette nouvelle campagne mais demandent cependant au MICA d’être très attentif et rigoureux dans le contrôle des exportateurs à qui ce département va octroyer les agréments. Un certain nombre d’opérateurs se seraient versés dans la spéculation de cette autorisation, l’année dernière, ont-ils dénoncé.

En tout cas, ils espèrent enregistrer une meilleure campagne que celle de 2019-2020. Ils s’en sont en effet bien sortis, en se référant aux données de l’administration douanière. Les chiffres pour le premier semestre de cette année livrés par la douane avait parlé d’une variation de 30% de la valeur des exportations de girofle. Celle-ci a augmenté à 146,2 milliards d’ariary contre 112,9 milliards d’ariary pour la même période en 2019.

A indiquer que la production nationale du girofle en 2019 était estimée à 12.000 tonnes. Il ne s’agit cependant là que d’une estimation, vu que la Grande île ne dispose pas encore de statistique fiable et mise à jour. Quoi qu’il en soit, Madagascar est loin de faire le poids face à l’Indonésie qui est actuellement sa principale concurrente. L’Indonésie arrive en effet à produire jusqu’à 100.000 tonnes, si la meilleure récolte de Madagascar ne dépasse pas 22.000 tonnes.

Madagascar peut cependant miser sur la qualité de son girofle pour se démarquer et élargir sa clientèle. L’arôme ou l’huile essentielle qui s’en extrait font que le girofle de la Grande île demeure très recherché à l’extérieur.

 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page