Transport aérien: Un nouveau business plan d’Air Madagascar attendu avant la fin du mois

Air Madagascar parle de son redécollage. Ceci repose sur un nouveau plan d'affaire qui serait déjà en cours d’élaboration et devrait être prêt au début du mois prochain.

Le nouveau plan d’affaire d’Air Madagascar sortira à la fin de ce mois de septembre. Ce document remplacera “Alefa 2027”, que la compagnie nationale avait mis en œuvre avec Air Austral (son ancien partenaire stratégique) et qui fait désormais partie de l’histoire ancienne. La rencontre du ministre des transports, Joël Randriamandranto, avec les opérateurs touristiques, la semaine dernière, lui a été une occasion pour parler de ce nouveau business plan.

Concocté depuis le mois de novembre de l’année dernière, ce nouveau document aurait déjà été validé par des experts du transport aérien, d’après ce qu’a précédemment expliqué ce responsable. Sa mise en exécution figure comme étant la troisième étape du plan de redressement d’Air Madagascar, après sa recapitalisation et le recrutement de son nouveau Directeur général. Aussi, après le divorce entre Air Madagascar et Air Austral, devrons-nous nous attendre au recrutement du nouveau boss de la compagnie malgache dans les jours qui viennent.

Un bon plan pour Air Madagascar, un bon coup pour la Cnaps?

Joël Randriamandranto avait parlé d’un plan “ambitieux” et “viable”. Le nouveau business plan permettrait, selon lui, de trouver un équilibre opérationnel au bout de deux ans. Cet équilibre était de quatre ans avec l’ancien plan “Alefa 2027”. Et comme toujours, lui aussi parlait de l’opérationalisation de nouvelles lignes, l’amélioration de la flotte et la réorganisation de la gestion de la compagnie nationale.

Les responsables de la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNAPS) qui étaient présents lors de cette récente rencontre avec les opérateurs touristiques devraient certainement être en connaissance du contenu de ce nouveau plan. Car ce sera de ce document que reposera l’efficacité de son placement dans cette compagnie qui est en sérieuse difficulté financière.

A l’heure actuelle, aucune information n’est communiquée sur la suite de l’affaire des deux Airbus opposant Air Madagascar à Air France ou encore les dettes que la compagnie malgache doit encore rembourser. En tant que nouvel actionnaire, la CNAPS devra-t-elle régler ces “anciennes factures”, en plus de l’argent des retraités qu’elle utilise déjà ?

 

Exit mobile version