EconomieActualités

Électricité: Le GEM prêt à supporter l’optimisation tarifaire

Les industriels seraient favorables à l'optimisation tarifaire de la Jirama. L'application de cette nouvelle tarification oppose pour le moment la Banque mondiale et les autorités malgaches.

L’optimisation tarifaire de l’électricité est indispensable, selon le Groupement des entreprises de Madagascar (GEM). C’est l’avenir du pays qui est en jeu, a expliqué Thierry Rajaona, lors de l’assemblée générale de ce groupement vendredi. “Tant que la santé financière de la Jirama ne s’améliore pas, celle-ci aura toujours des impacts négatifs sur le pays. Un milliard de dollars lui a été affectés sans qu’on ait enregistré des améliorations palpables. La Jirama doit investir, tout comme les entreprises privées qui travaillent dans la production d’électricité. C’est à l’avenir qu’on doit penser”, a-t-il soutenu.

L’optimisation tarifaire n’est d’ailleurs pas une chose nouvelle, notamment pour les industriels. Ce sujet avait été toujours discuté lors des dialogues public-privé de ces dernières années. Ils auraient même déjà donné un accord écrit pour une révision de 12% au mois de décembre 2018 mais l’ajustement avait finalement été bloqué. A l’époque, la Jirama estimait que les 350 ariary par kilowattheure payés en moyenne par les industriels, branchés sur le réseau interconnecté d’Antananarivo (RIA) était trop bas et qu’il fallait réajuster ce tarif (le coût du kilowattheure pour les industriels dans les régions peut cependant être le double).

En tout cas, le GEM qui regroupe plusieurs groupements se dit donc favorable à l’optimisation tarifaire entreprise par la Jirama. Sa mise en œuvre reste pourtant un objet de différend entre la Banque mondiale et l’Etat. Les autorités malgaches estiment en effet que le moment n’est pas encore opportun pour un ajustement tarifaire. La Banque mondiale insiste de son côté pour son application, en insistant que la mise en œuvre de la tarification Optima qui a été adoptée par la Jirama et validée par l’Office de régulation de l’électricité (ORE) entre dans le cadre de l’action préalable n°06 d’un appui budgétaire à hauteur de 75 millions de dollars, en juillet 2020.

Lors d’une récente réunion entre les deux parties, aucun compromis n’a été trouvé. La partie malgache avait demandé du temps pour reconsidérer la question, avant de livrer sa décision finale. Cette décision devra donc être connue d’ici peu.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page