Economie

Jeu de société: Le projet “Lamako” cherche des contributeurs financiers

Le jeu de société Lamako typique par son contenu éducatif s'apprête à être commercialisé. Il faudra cependant encore des fonds pour pouvoir lancer sa production.

“Lamako” passe aux choses sérieuses. Cette entreprise de création de contenu éducatif projette la commercialisation de son jeu de société sur Madagascar. Elle se lance comme défi la production d’un millier d’exemplaires de jeu “Lamako” pour commencer. “Produire un jeu de société de qualité n’est cependant pas facile car c’est très coûteux. Même si plusieurs partenaires nous suivent et nous soutiennent dans notre action, nous n’avons pas encore de fonds suffisant pour démarrer”, indique la fondatrice de cette entreprise, Hobi Rakotoson.

Il leur faudra réunir 39000 euros pour ce projet et l’équipe n’a qu’une vingtaine de jours pour rassembler ce fonds. Aussi, une campagne de crowdfunding sur la plateforme Ulule (https://fr.ulule.com/lamako-decouvrir-madagascar-en-samusant-/) est déjà lancée à l’endroit des personnes qui souhaitent appuyer financièrement ce projet.

L’équipe de Lamako mise sur un financement participatif avec des contreparties proposées aux financeurs. En tout cas, Le projet vise haut et lorgne sur des gros objectifs. Les 1000 premiers exemplaires seront commercialisés sur le marché français et dans le monde entier. Une occasion pour cette entreprise de valoriser la culture malgache mais également d’appréhender le ludique comme levier de développement.

Pour rappel, cette entreprise a été la lauréate du Startup weekend Madagascar à Paris en octobre 2017. Le projet Lamako remporte le concours avec l’idée de réaliser une application mobile de jeu pour faire découvrir la culture malgache. Une version web de ce projet avait été lancée en 2018. Son équipe a procédé aux tests, à la création, à la conception ainsi qu’aux premières maquettes de ce jeu de société. Cette année sera ainsi l’année de sa consécration.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page