EconomieActualités

Relance économique : L’amélioration du climat des affaires est impérative

Le secteur privé devra contribuer au financement du développement du pays. Un cadre propice à cette implication doit être mis en place.

L’Etat ne doit pas se contenter des aides des bailleurs de fonds pour financer le développement économique. Il doit attirer les investisseurs privés. Aussi, il est impératif, selon le représentant du Fonds monétaire international (FMI), Marc Gérard, d’améliorer le climat des affaires. Celle-ci passe par deux moyens d’action d’après cet économiste, dont l’amélioration de la gouvernance, avec une application efficace du cadre juridique anti-corruption.

“L’Etat doit s’assurer que des ressources humaines et financières appropriées soient allouées aux institutions en charge de la lutte contre la corruption, car c’est essentielle pour améliorer le climat des affaires et attirer les investissements privés”,  a-t-il avancé.

Le renforcement de la gestion des finances publiques, y compris en termes de transparence budgétaire, est également crucial, soutient-il. Le président du Groupement des entreprises de Madagascar (GEM), Thierry Rajaona, adhère également à cette nécessité de renforcer l’aide internationale. Il plaide pour des mesures incitatives, notamment fiscales, en faveur des investissements et des créations d’emplois des entreprises. Il suggère en même temps l’accroissement massif des investissements publics dans les infrastructures de production à forte externalité.

Beaucoup d’opérateurs, notamment de la branche de production locale, estiment par ailleurs que les lacunes qui subsistent dans les lois et les règlements visant à garantir une concurrence saine et loyale entre les acteurs économiques doivent être comblées. Ils attendent, par exemple, la sortie des décrets d’application de la loi sur la concurrence et de la loi sur les garanties et la protection des consommateurs. La Loi sur la normalisation est également attendue. Ce sont des cadres qui peuvent aider les producteurs locaux à être compétitifs et qui devront donc inciter les investisseurs à s’implanter à Madagascar.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page