EducationRégions

Examens officiels: La tenue des épreuves d’EPS reste incertaine

Les candidats au BEPC doivent déjà s’attendre à ce que l’Education physique et sportive soit rayée de la liste des épreuves. La situation sanitaire dans le pays a été évoquée comme étant la raison de cette incertitude.

La tenue des épreuves d’Education physique et sportive (EPS) au BEPC et baccalauréat n’est pas encore confirmée. Le ministère de l’Education nationale (MEN) a sorti officiellement le calendrier du CEPE et BEPC mais pour ce dernier, il n’est pas mentionné s’il y aura les épreuves d’EPS ou pas.

« Pour le moment, nous ne pouvons encore nous prononcer sur le sujet mais disons que cela dépendra de l’évolution de la situation sanitaire dans le pays. D’ailleurs, contrairement au baccalauréat, l’EPS est facultative au BEPC », selon le directeur général en charge des établissements scolaires, Eric Razokiny. A rappeler que pour la précédente année scolaire, les candidats ont été contraints de courir avec des masques, ce qui a engendré une énorme polémique sur les réseaux sociaux.

Concernant le calendrier proprement dit, le CEPE aura lieu le 6 juillet et du 19 au 22 juillet pour le BEPC. Les inscriptions ont déjà débuté et s’étaleront jusqu’au 23 avril pour ces deux examens. Pour le calendrier du baccalauréat, les examens pour l’obtention du Certificat d’aptitude à l’enseignement dans les écoles primaires (CAE/EP) se dérouleront du 21 au 22 septembre et du 19 au 20 octobre pour le Certificat d’aptitude pédagogique dans les écoles primaires (CAP/EP). Le directeur général en charge de la pédagogie auprès du MEN, Andriamiakatsilavo Raoniherijaona, invite les candidats à respecter le calendrier des inscriptions et de ne pas attendre la dernière minute pour le faire.

Inquiétude des parents

Tout comme la précédente session, l’inquiétude gagne les parents d’élèves d’autant plus qu’on assiste dernièrement à la hausse des nouveaux cas de covid-19. Mais pour les rassurer, Eric Razokiny a indiqué que toutes les précautions sont déjà prises au niveau des établissements scolaires pour limiter la propagation de la maladie.

« La désinfection des salles de classe se poursuit systématiquement. Les élèves testés positifs doivent rester chez eux pour une période de 15 à 21 jours en fonction des consignes des médecins », a-t-il souligné. Ce responsable a aussi précisé dans la foulée que pour le moment, il n’y avait qu’un seul établissement qui a enregistré des cas positifs bien que d’autres responsables auprès de ce ministère aient déjà confirmé le contraire. Il s’est abstenu de faire des commentaires sur le sujet.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page