Site icon Malagasy News

Les étudiants résidents de la cité universitaire d’Ambolokandrina se plaignent de l’insécurité grandissante. Il y a des fois où trois logements sont saccagés en une nuit. Par précaution, les portes et fenêtres des étudiants qui ont rejoint leurs régions  natales sont barricadées par des planches clouées.

Malagasy News
Quitter la version mobile