Politique

Affaire de 73,5 kilos d’or: Audience reportée pour les trois trafiquants en Afrique du Sud

Le traitement de l'affaire d'exportation illicite d'or en Afrique du Sud se poursuit. L'audience des trafiquants a été ajournée et pour le moment, ils restent en Afrique du sud.

Prévue avoir lieu hier, l’audience pour statuer sur la mise en liberté sous caution demandée par les trois ressortissants malgaches, impliqués dans l’affaire d’exportation illicite de 73,5 kilos d’or, est reportée au 1er février.

La direction générale des douanes malgache (DGD) indique avoir été informée par les autorités sud-africaines de cet ajournement. Les trois trafiquants resteront ainsi en garde à vue, en Afrique du Sud, souligne le DGD, Lainkana Zafivanona Ernest. En tout cas, c’est un laps de temps que l’Etat malgache ne manquera certainement pas de saisir pour insister sur ses demandes d’extradition de ces trois individus ainsi que le rapatriement de l’or saisis.

A en croire en effet les explications du ministre des transports, Joël Randriamandranto, l’Etat compte aller jusqu’au bout dans ces requêtes. Pour l’heure, huit personnes ont coulé dans cette affaire à Madagascar, dont des responsables de la compagnie STA, des pilotes, un responsable de l’aviation civile de Madagascar (ACM) ainsi que les deux trafiquants qui n’ont pas fait le voyage en Afrique du Sud.

L’opinion se demande cependant l’implication des agents de la DGD et des responsables de l’administration minière dans cette affaire. Ces deux administrations, dans leur démarche, ont toujours d’ailleurs tenté de se blanchir.

Le ministère des mines s’est juste contenté de livrer un communiqué inexploitable et ensuite plus rien. La direction générale des douanes, quant à elle, a organisé un point de presse durant laquelle les journalistes ne pouvaient qu’écouter ce qu’elle avait à dire car ne pouvant pas poser des questions. A les comprendre, elles ne sont pas “responsables”.

Afficher plus

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page