Politique

Document stratégique: Le PEM remis en question ?

Alors qu’il devait déjà être présenté le 19 janvier, le Plan émergence pour Madagascar reste à nouveau introuvable. Les interrogations commencent à être soulevé sur la capacité du ministre responsable, celui de l’Economie et des finances.   

Les choses semblent commencer à devenir embarrassantes pour Richard Randriamandranto. Alors que sa présentation a déjà été annoncée pour le 19 janvier et simplement ajournée pour cause de reboisement, le Plan Émergence Madagascar (PEM) a de nouveau disparu de la circulation. Interrogé sur le sujet à Maintirano durant le lancement officiel des conférences budgétaires régionales, ce ministre de l’Economie et des finances (MEF) a déclaré que le document attend encore validation mais qu’il serait déjà disponible.

A rappeler que la porte-parole du gouvernement, Lalatiana Rakotondrazafy, parlait de report de “quelques jours” qui avait été affirmé à son tour par la directrice de cabinet de la Présidence, Lova Ranoromaro. Elle avait expliqué que ce document devrait encore être discuté avec les partenaires techniques et financiers (PTF) de la Grande île. Le document n’aurait-il donc pas eu l’approbation de ces derniers ou bien serait-ce le leadership du MEF qui est en charge de son élaboration qui a du mal à convaincre. Depuis quelques semaines, des bruits courent que le départ de ce dernier figurerait parmi les attentes du Fonds monétaire international (FMI) mais le récent démenti sur un possible remaniement semble infirmer cette information.

Aux dernières nouvelles, les discussions avec le FMI se poursuivent. Mais après la date butoir du 5 février annoncé par le MEF comme étant celle de la fin des discussions, aucune déclaration n’a été faite sur le bilan de la dernière mission de cette institution de Bretton Woods. A souligner pourtant que ce sera sur ce programme que reposera la confiance des bailleurs qui voudront financer le PEM. Ce « contretemps » signifierait-il que des blocages persistent et que c’est ce qui explique la mise en veilleuse de la présentation du PEM ?

La société civile souhaite de leur côté que ce soit tous les acteurs qui soient appelés à valider le PEM. La publication de ce document est en tout cas essentielle, rappelle Hony Radert, du Collectif des citoyens et des organisations citoyennes (CCOC). “Celle-ci permet au citoyen de savoir clairement les résultats qu’il est en droit d’attendre de ce gouvernement et à quels coûts. Nous naviguons pour le moment à vue”, déplore-t-elle.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page