Politique

La CUA peine à arriver à bout des marchands de rue

La CUA n’arrive pas encore à maitriser les marchands de rue malgré les maintes opérations « coup de poing » annoncées. La gabegie règne encore à Analakely et ses environs.

L’éternel jeu du chat et de la souris entre les marchands de rue et les agents de la police communale est toujours d’actualité. Après les fêtes de fin d’année, la CUA a lancé le défi de mettre fin à la gabegie en pourchassant les marchands de rue. Une opération musclée a été ainsi organisée pour assainir les lieux où pullulent ces marchands dans la Capitale comme c’était le cas à Analakely, Soarano, Behoririka, Anosibe et ses environs. Des jours se sont écoulés mais ils continuent toujours d’inonder les rues et les trottoirs. Les marchands de rue ne comptent pas céder facilement aux mesures imposées par la CUA.

Du côté d’Analakely , une marchande s’est même évanouie après un affrontement musclé avec les agents de la police communale lorsque ces derniers ont saisi ses marchandises. Fallait-il encore mentionner que la récupération des marchandises saisies est encore une autre histoire ? Certains se plaignaient d’avoir effectué des allées et venues entre l’Hôtel de ville d’Analakely et le bureau de la CUA à Anosipatrana mais en vain.

Comme solution, la CUA projette de construire un marché à étage. Cette infrastructure sera érigée dans l’enceinte du parking du Sénat à Anosy. Pour le moment, aucun détail n’a été fourni concernant la capacité d’accueil de ce marché ainsi que les types de marchandises qui y seront commercialisées. Un autre bâtiment est également en cours de construction à Behoririka et qui pourrait accueillir jusqu’à 700 marchands environs. En attendant, la CUA éprouve de la difficulté à gérer ces petits commerces. Jeudi dernier, le trottoir longeant le lac Anosy s’est transformé en marché en plein air si auparavant les marchands n’ont pas été autorisés à étaler leurs marchandises que dans l’enceinte du jardin d’Anosy.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page