Site icon Malagasy News

Pôle anti-corruption: Clémence Raharinirina porte plainte contre le maire de Tanà

La requête de treize pages concerne la gestion de la mairie de Tanà en général, et plus particulièrement des faits assimilables à un « abus d’autorité », et à des « soupçons de corruption » pour ne citer que l’emprunt de 11 milliards d’ariary contracté auprès de la CNAPS , ou encore la création de la société SMGD et la démolition de nombreux commerces de proximité au début du mandat du maire malgré l’opposition de nombreux conseillers municipaux.

Des directeurs de la Commune urbaine d’Antananarivo et des conseillers municipaux qui ont étroitement collaboré avec le maire pour ces dossiers sont également visés par la plainte déposée par Clémence Raharinirina au Pôle anticorruption.

Au cours des derniers mois, cette conseillère municipale a fait l’objet d’un véritable harcèlement judiciaire de la part de l’Exécutif de la mairie de Tanà. Le feuilleton judiciaire se poursuit ainsi entre les deux parties. Mais cette fois-ci, c’est le maire et son équipe qui se trouvent dans le collimateur de la Justice.

Quitter la version mobile