Site icon Malagasy News

Visite officielle au Royaume du Chef du Gouvernement espagnol Pedro Sanchez

Cette audience, qui s’inscrit dans le prolongement de l’entretien téléphonique intervenu le 31 mars entre Le Roi Du Maroc et le Président du Gouvernement Espagnol, vient en concrétisation de la lettre adressée le 14 mars par Pedro Sanchez à Sa Majesté Le Roi dans laquelle le Gouvernement espagnol s’engage à inaugurer une nouvelle phase dans les relations entre les deux Royaumes, basée sur la transparence et le respect mutuel.

Cette nouvelle dynamique se veut un écho à l’appel de Sa Majesté le Roi lors du Discours du 20 août 2021 à inaugurer une étape inédite dans les relations entre les deux pays.

Au cours de cette audience, M. Pedro Sanchez, a tenu à réaffirmer la position de l’Espagne sur le dossier du Sahara, considérant l’initiative marocaine d’autonomie comme la base la plus sérieuse, réaliste et crédible pour la résolution du différend.

A cette occasion, ils ont réitéré la volonté d’ouvrir une nouvelle étape dans les relations entre les deux pays, fondée sur le respect mutuel, la confiance réciproque, la concertation permanente et la coopération franche et loyale.

À cet égard, il a été notamment convenu la mise en œuvre d’actions concrètes dans le cadre d’une feuille de route couvrant l’ensemble des domaines du partenariat, intégrant toutes les questions d’intérêt commun.

Par ailleurs, l’audience accordée au Chef de l’exécutif espagnol a été l’occasion de passer en revue les différents volets d’intérêt commun dans leurs composantes politique, économique, sécuritaire et culturelle. Les questions régionales et internationales ont également été au menu de ces entretiens.

A rappeler que cette  visite survient un an après la crise qui a secoué les relations entre les deux pays. Elle marque la fin d’une crise déclenchée suite à l’hospitalisation du chef de mercenaires du polisario en Espagne et le début d’une nouvelle ère basée sur le respect réciproque.

Madrid a annoncé officiellement, le 18 mars 2022, son soutien,  sans équivoque, au Plan d’Autonomie marocain présenté en 2007, qu’il considère désormais comme « La base la plus sérieuse, réaliste et crédible pour la résolution du différend» (du Sahara).

Le Maroc a exigé d’etre traité en tant que partenaire digne de confiance sur tous les niveaux, la coopération sécuritaire en est l’exemple le plus pertinent.

– les deux voisins font face aux défis communs de l’immigration, notamment le volet du contrôle des frontières, du terrorisme et du crime transfrontalier.

– Du côté espagnol, cette visite traduit sa volonté de poser les bases d’une relation plus solide avec le Royaume du Maroc.

– Des horizons prometteurs s’ouvrent désormais en faveur d’un partenariat durable entre les deux voisins basé sur le respect mutuel permettant d’envisager une feuille de route claire et ambitieuse afin d’inscrire, durablement, le partenariat maroco-espagnol dans le cadre des bases et des paramètres nouveaux.

Encore faut-il noter, dans ce cadre, que le tiers des investissements espagnols en Afrique est réalisé au Maroc, qui est également le deuxième partenaire économique du pays ibérique en dehors de l’Union Européenne, alors que l’Espagne est le premier partenaire commercial du Royaume.

Force est de constater enfin que le cercle des pays qui soutiennent le Plan d’Autonomie Marocain s’agrandit, tandis que l’étau se resserre de plus en plus autour des promoteurs de la thèse séparatiste.

Source : MAP

Quitter la version mobile