Consommation : Une importation de riz estimée à 303660 tonnes pour cette année

Madagascar aura encore à recourir à l'importation pour combler son besoin en riz. Quelques centaines de milliers de tonnes de ce produit sont toujours nécessaires.

Les importations de riz sont estimées à 303660 tonnes pour cette année, afin de maintenir la consommation à des niveaux stables. C’est une estimation qui est tirée du rapport d’évaluation rapide de la production agricole (ERPASA) 2020, que le Programme alimentaire mondial (PAM), l’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le ministère de l’Agriculture avaient élaboré et publié au mois de mars dernier.

Le calcul de ce besoin d’importation se base sur la disponibilité intérieure (production usinée) qui est de 2,832 millions de tonnes et l’utilisation totale (consommation alimentaire, semences, pertes), estimée à 3,136 millions de tonnes. Le rapport n’indique pas la quantité du riz qui avait été déjà importée. Le document souligne cependant que les prévisions d’importation de riz pour cette année est supérieures à celles de l’année précédente.

Concernant les autres produits, les besoins d’importation de maïs et de blé sont estimés respectivement à 27132 tonnes et 166146 tonnes. Les besoins totaux d’importations céréalières s’élèveraient donc à 496938 tonnes.

Pour ce qui est de la consommation moyenne de riz, elle diminue progressivement et est estimée à près de 100 kilos par personne annuellement. Cette baisse de consommation résulte d’une tendance de diversification alimentaire et la hausse continuelle des prix du riz. La consommation du maïs a également baissé par rapport à la campagne précédente, bien qu’il soit souvent considéré comme complément du riz. En ce qui concerne le blé, la consommation de ce produit est restée au même niveau que celui de l’année dernière.

Exit mobile version