Economieinternational

Pêches: Des défaillances de gouvernance dénoncées par le GAPCM

La faiblesse et l’incapacité de l'Etat à bien le gérer est une des principales causes des défaillances selon le Groupement des opérateurs de ce secteur. La perte liée à ce problème se chiffrerait à 80 millions de dollars par an et plusieurs menaces planent sur le secteur.

Des failles qui risquent de coûter cher. Dans un communiqué, le Groupement des aquaculteurs et pêcheurs de crevette de Madagascar (GAPCM) interpelle l’Etat par rapport à une faiblesse de gouvernance économique. Une situation qui handicape lourdement les activités des opérateurs, notamment ceux qui travaillent dans la pêche, stipule toujours le communiqué. Pillage organisé ou encore “pirates invités”, ce sont des fléaux assimilés à des protocoles de pêches privés opaques, dénoncés par le GAPCM.

Ce groupement estime que les pertes réelles dues aux défaillances de gouvernance du secteur halieutique sont estimées à 80 millions de dollars annuellement. Des failles sont également enregistrées dans le contrôle des produits exportées par la Grande île. Le montant nécessaire au fonctionnement de l’Autorité sanitaire halieutique (ASH), à hauteur de 1,3 milliard d’ariary par an, ne serait plus assuré et le risque d’embargo sur toutes les exportations halieutiques malgaches à destination de l’espace européen plane, déplore le GAPCM.

Aussi, pour améliorer la gouvernance de ce secteur, ce groupement insiste à ce que le ministère de la pêche soit le seul à pouvoir accorder des droits de pêches. Ce département devra s’assurer de l’application du dispositif de gestion de la ressource crevettière en vigueur. Le GAPCM recommande également à ce que toute filière soit organisée et représentée par une organisation professionnelle. Le bon fonctionnement de l’Observatoire économique de la pêche et de l’aquaculture doit parallèlement être assuré pour améliorer la valeur des exportations. Le plan de lutte contre la pêche illégale doit aussi être adopté.

Rappelons que le GAPCM figure parmi les groupements professionnels membres du GEM qui se sont dernièrement réunis. Une réunion durant laquelle plusieurs problèmes économiques que traversent les entreprises ont été soulevés.

 

Afficher plus

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page